L’Indice Emploi PME de SD Worx poursuit son envol

Deuxième trimestre favorable en termes de création d’emplois à Bruxelles et en Wallonie

Jeudi 16 août 2018 — Bruxelles – L’Indice Emploi PME de SD Worx continue à grimper, même si cette hausse est moins forte après le record du premier trimestre. Clôturant à 116,2, l’indice de l’emploi dans les entreprises belges de maximum 100 travailleurs a désormais augmenté de 0,2 % par rapport au trimestre précédent. Au cours du premier trimestre de 2018, le taux d’emploi dans les entreprises belges occupant jusqu’à cent travailleurs a progressé de 0,9 % en comparaison avec le quatrième trimestre de 2017. C’est ce qui ressort de l’Indice Emploi PME[i] du fournisseur de services SD Worx, qui suit cette évolution depuis plus de dix ans déjà.

Croissance au deuxième trimestre également

L’Indice Emploi PME de SD Worx analyse depuis 2006 l’évolution de l’emploi structurel dans les PME belges (entreprises de moins de cent travailleurs). L’indice clôture actuellement à 116,2, ce qui signifie que depuis le 1er janvier 2005, 16,2 % de collaborateurs en plus sont occupés par les PME belges.

L’Indice Emploi PME a augmenté de 0,2 % pendant le deuxième trimestre de 2017, faisant atteindre à l’emploi dans les PME de Belgique un nouveau record absolu. La croissance a néanmoins ralenti par rapport au trimestre précédent, où l’indice avait progressé de 0,9 %, un pourcentage inégalé.

Avec un taux de croissance de 0,2 %, le pourcentage d’augmentation de l’emploi structurel du deuxième trimestre de 2018 est identique à celui du même trimestre l’année dernière (0,2 %).

Croissance de l’emploi au T2 la plus marquée dans les PME à Bruxelles et en Wallonie

La hausse du deuxième trimestre diffère dans les trois régions belges : cette fois, Bruxelles et la Wallonie progressent toutes deux, avec resp. 0,5 et 0,6 %. Ce trimestre, seule la Flandre affiche une légère baisse de 0,1 %, tandis qu’elle enregistrait une augmentation de 1,2 % le trimestre précédent. Bruxelles a également connu une forte croissance de l’emploi de 1,5 % au premier trimestre, alors que la Région wallonne accusait un léger recul de 0,2 %.

Bruxelles en tête

L’évolution annuelle des quatre derniers trimestres correspond à une croissance de 1,1 % pour la Flandre, contre 2,7 % pour Bruxelles et -0,2 % pour la Wallonie. En moyenne, cela revient à une évolution annuelle de 1 % pour la Belgique.

 

4 derniers trimestres

Évolution trimestrielle T2

Évolution trimestrielle T1

Bruxelles

+2,7 %

+0,5 %

+1,5 %

Flandre

+1,1 %

-0,1 %

+1,2 %

  • Limbourg

+1,3 %

+0,1 %

+0,5 %

  • Anvers

+1,2 %

+0,1 %

+1,2 %

  • Flandre occidentale

+1,2 %

-0,4 %

+1,9 %

  • Flandre orientale

+1,0 %

+0,1 %

+0,6 %

  • Brabant flamand

+0,9 %

-0,5 %

+1,6 %

Wallonie

-0,2 %

+0,6 %

0,0 %

La création d’emplois régionale varie selon la taille de l’entreprise

S’il y a création d’emplois dans toutes les PME, quelle que soit leur taille, la plus soutenue se manifeste dans les PME de plus de 20 travailleurs.

Flandre

Malgré la diminution générale en Flandre au deuxième trimestre, nous observons une croissance de l’emploi dans les PME de plus de 20 travailleurs. Les PME de moins de 20 travailleurs enregistrent quant à elles une baisse de 0,2 %, après une forte hausse au premier trimestre.

Bruxelles

Bruxelles connaît la situation inverse, avec la création d’emplois la plus élevée dans les PME jusqu’à 20 travailleurs. Les PME de plus grande taille éprouvent plus de difficultés à créer des emplois supplémentaires.

Wallonie

Dans notre étude, l’ensemble des PME wallonnes (petites, moyennes et grandes entreprises) exécutent un beau mouvement de rattrapage après le statu quo du trimestre dernier.

« Après un départ sur les chapeaux de roue au premier trimestre, nous constatons un ralentissement de la croissance au T2, sauf en Wallonie où nous observons à nouveau une croissance positive. Il y a une fois de plus création d’emplois dans des entreprises de toutes tailles, mais cela se remarque moins dans les plus petites PME (jusqu’à 20 travailleurs) pour le moment. Cette légère hausse de 0,2 % nous place dans les mêmes conditions qu’au T2 2017. Il est intéressant de noter que, par rapport au premier trimestre, la croissance se situe aussi chez les travailleurs de plus de 50 ans (deux fois plus élevée que celle des travailleurs de 35-50 ans) et est plus prononcée chez les employés (rapport d’environ 2 sur 1), même si nous apercevons des différences régionales, comme une croissance plus soutenue dans les occupations à temps plein en Flandre et une croissance principalement dans les occupations à temps partiel à Bruxelles et en Wallonie », déclare Marielle Grégoire, Directrice régionale PME chez SD Worx. « Nous devons tous travailler plus longtemps et il est positif de constater que les travailleurs de plus de 50 ans se fraient un chemin vers des emplois très diversifiés dans nos PME, dans toutes les régions de la Belgique. »

 

L’Indice Emploi PME de SD Worx

L’Indice Emploi PME de SD Worx suit depuis 2006 l’évolution de l’emploi structurel dans les PME (jusqu’à cent travailleurs). Il concerne l’emploi structurel, ce qui implique que les emplois temporaires, tels que les emplois intérimaires et d’étudiants, ne sont pas pris en considération dans l’analyse. L’indice est basé sur un échantillon de 20 000 entreprises, qui emploient globalement plus de 200 000 personnes.

Eva De Schryver Verantwoordelijke persreleaties SD Worx
A propos de SD Worx

Leader européen en services de payroll et ressources humaines, SD Worx propose un large éventail de solutions à ses clients du monde entier, dont des services payroll et de ressources humaines, de support juridique, de formation, d’automatisation, de consultance et d’externalisation. Dans toutes ses activités, SD Worx place le client au centre de ses priorités, mise pleinement sur la numérisation et s’engage dans la croissance internationale. Aujourd’hui, plus de 65.000 petites et grandes organisations du monde entier font confiance aux plus de 70 années d’expertise accumulées par SD Worx.

Les 4.150 collaborateurs de SD Worx sont actifs dans dix pays : la Belgique (où l’entreprise a son siège), l’Allemagne, l’Autriche, la France, l’Irlande, le Luxembourg, l’île Maurice, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suisse. SD Worx calcule les salaires d’environ 4,4 millions de travailleurs et a enregistré un chiffre d’affaires de 443 millions d'euros en 2017. SD Worx est cofondateur de Payroll Services Alliance, un réseau stratégique mondial de grands prestataires de services de payroll dont les membres traitent un total de 32 millions de calculs salariaux.

 

Plus d’infos sur : www.sdworx.com