La demande de rémunération flexible est plus de huit fois plus élevée que l'offre

Vendredi 16 octobre 2015 — Anvers - La rémunération flexible constitue pour de plus en plus de travailleurs un facteur déterminant dans le choix d'un emploi. Bien que 64,6 % des travailleurs belges souhaitent déterminer eux-mêmes la composition de leur package salarial, seuls 7,4 % des entreprises belges offrent cette possibilité. Sur l'ensemble du budget disponible que le travailleur peut allouer lui-même dans son package salarial, 59 % sont consacrés à une voiture de société, qui constitue de loin l'option la plus appréciée. Viennent ensuite le paiement en liquide (14 %) et les jours de congé supplémentaires (8 %). C'est ce qui ressort des chiffres du prestataire de services RH SD Worx. 

L'engouement pour les voitures de société n'étonnera personne. La différence par rapport aux autres avantages est toutefois marquée. Complètent également la liste : Les options sur actions (8 %), le budget carburant (3 %), l'épargne-pension (2,5 %), les allocations familiales supplémentaires (2 %) et des appareils tels que des smartphones, des tablettes ou des ordinateurs portables (1,5 %).

L'individualisation croissante du travailleur, la lutte pour attirer les talents et les conserver ainsi que la volonté d'entreprendre durablement ne sont que quelques-unes des raisons qui expliquent la demande croissante de rémunération flexible. Un jeune travailleur ayant des enfants et n'habitant pas en ville choisira par exemple une plus petite voiture de leasing et davantage de jours de congé. Un jeune diplômé célibataire habitant en ville se contentera peut-être, lui, d'un abonnement aux transports en commun et voudra disposer de davantage de liquidités à la fin du mois, tandis qu'un travailleur plus âgé optera pour une épargne-pension individuelle et une plus grande voiture de leasing. Dès 2007, SD Worx a lancé le Flex Income Plan, un système d'élaboration du package salarial sur mesure en fonction des préférences du travailleur. Ce système va de l'accompagnement et du conseil lors de la conception du plan à sa mise en œuvre en passant par la mise à disposition du logiciel permettant d'automatiser l'ensemble de la procédure et le suivi tout au long du trajet. Grâce à l'automatisation approfondie, il n'y a pas de charge administrative. Le Flex Income Plan convient à la fois aux petites, aux moyennes et aux grandes entreprises.

Différences d'âge et de sexe

Le budget dont disposent les travailleurs pour compléter librement leur rémunération s'élève en moyenne à 1 650 euros. Les femmes choisissent significativement plus souvent que les hommes (6,41 %) des jours de congé supplémentaires (et y consacrent quelque 10,86 % de leur budget). De manière générale, les hommes optent plus souvent pour des avantages purement financiers comme un paiement en liquide (14,3 % du budget, par rapport à 12,5 % chez les femmes) et des options sur actions (8,17 % du budget, par rapport à 6,75 % chez les femmes).

Toutes catégories d'âge confondues, la voiture de société bénéficie de la part de budget la plus importante. Les collaborateurs âgés de 25 à 30 ans enregistrent le pourcentage le plus élevé : ils consacrent près de 67 % de leur budget à une voiture de société, tandis que les jeunes débutants (travailleurs de moins de 25 ans) enregistrent le pourcentage le moins élevé : à peine 44,6 %. Les jeunes débutants sont ceux qui consacrent les pourcentages les plus élevés à des jours de congé supplémentaires (9,89 % de leur budget), à une épargne-pension (12,17 %) et à des appareils tels que des smartphones ou des tablettes (4,52 %). En toute logique, le choix de l'épargne-pension se fait plus rare à mesure que le travailleur prend de l'âge. Chez les plus de 50 ans, l'épargne-pension ne constitue plus que 1,7 % du budget. Ces travailleurs préfèrent un paiement en liquide, une option qui représente 27,3 % du budget total pouvant être alloué de manière flexible.

La rémunération flexible garantit davantage d'entrées en service et moins de départs

Il ressort de l'enquête annuelle Engagement de SD Worx menée auprès de 2 500 entreprises belges que la rémunération flexible devient de plus en plus indispensable pour les travailleurs et qu'elle influence directement la décision de commencer à travailler quelque part ou d'y rester.

L'intention de rester auprès d'un employeur passe de 75,4 % à 79,6 % lorsque les travailleurs déterminent eux-mêmes la composition de leur package salarial.

 « Depuis que nous avons opté pour le Flex Income Plan, les départs de personnel ont diminué considérablement, tandis que nous avons enregistré plus d'entrées en service. Nos collaborateurs considèrent CGT comme innovante et compétitive et se sentent davantage estimés parce qu'ils sont plus impliqués et ont plus d'autonomie et de flexibilité », déclare Ferdi Claes, MD HR Europe chez CTG.

« De plus en plus de travailleurs veulent pouvoir déterminer eux-mêmes une partie de leur package salarial en fonction de leurs besoins : certains trouvent qu'une voiture de société est importante, d'autres choisissent un véhicule plus petit, ou abandonnent carrément leur voiture de société au profit des transports publics ou d'un vélo électrique qu'ils financent grâce au budget dégagé. Avec le Flex Income Plan, nous proposons aux travailleurs et aux employeurs un outil simple et nous veillons naturellement aux conséquences juridiques, de manière à toujours respecter la loi », conclut Sige Mariën, Directeur Consulting chez SD Worx.

 

À propos de SD Worx

SD Worx offre un service complet dans le domaine du payroll, des RH et du Tax & Legal à L’Europe, aux Etats-Unis et au Canada. Plus de 2.000 collaborateurs servent plus de 54.000 clients dans les secteurs privé et public, allant de PME à de très grandes organisations. Ils proposent calcul et administration des salaires, formations, recherche RH, consultance sociojuridique, fiscale et RH, progiciels spécialisés pour les services au personnel et soutien sur place.

SD Worx calcule chaque mois plus de 1,35 million de salaires et possède des bureaux à Amsterdam, Anvers (siège), Berlin, Breda, Bruxelles, Francfort, Gand, Hasselt, Courtrai, Louvain-la-Neuve, Luxembourg, Liège et Paris. SD Worx est co-fondateur de la Payroll Services Alliance, qui assure le calcul de 30 millions de salaires.

Plus d'informations sur www.sdworx.com